AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LE PAIN

Aller en bas 
AuteurMessage
Maeewa
Fondatrice et Administratrice
Fondatrice et Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: LE PAIN   Mer 19 Déc - 17:00

SADES SADES SADES SADES SADES

1er jour

Le matin, rafraîchir le levain (le renouveler : Remplacer 1/3 à 1/2 du levain par la même quantité d'eau, farine, + 1/2 cc de sucre, en conservant consistance initiale). Recommencer le soir, mais sans le sucre. Si vous constatez que votre levain n'est pas très actif (long à gonfler, ou le pain obtenu avec n'a pas beaucoup gonflé) il pourra être nécessaire d'effectuer plusieurs de ces "rafraichis" (lorsqu'on renouvelle le levain) avant de l'utiliser, pour qu'il retrouve le tonus...
Le laisser à température ambiante, couvercle non hermétiquement fermé.

2e jour

Le matin, ajouter :

- 100 g d'eau (de source, c'est mieux car l'eau du robinet risque d'acidifier un peu le pain, d'affaiblir le levain, voire de le détruire, mais cela dépend de la qualité de votre eau courante)
- ½ c.c. de sucre
- 140 g de farine 55

Mettre un couvercle (non fermé hermétiquement) ou un torchon humide (l'air doit pouvoir passer).
Laisser doubler de volume toute la journée.

Le soir, faire la pâte : La masse de farine est 4 fois celle du dernier levain. On pourra diminuer cette masse jusqu'à 1 kg si le levain ne paraît pas très actif, mais pas moins, sinon l'acidité du pain cuit risquera d'être trop importante.

- 1,200 kg de farine 55 (on peut tout à fait utiliser une farine plus sombre, selon son goût)
- 6-700 g d'eau (suivant le type de farine)
- 30 g de sel (de mer)
- 1 c.s. de sucre (roux)

Mettre le levain au fond d'un saladier. Ajouter l'eau et le sucre et battre avec un fouet. Le résultat est liquide et plein de bulles. Ajouter la farine jusqu'à obtenir une bonne consistance :

On doit obtenir une pâte qui n'attache pas aux doigts, mais suffisamment humide pour qu'elle ne se déchire pas elle doit être souple après l'avoir pétrie 5 mn (minimum) à 15 mn (optimum). Incorporer le sel au début du pétrissage.

Il s'agit d'étirer la boule de pâte avec la paume de la main, de refaire une boule, de pivoter d'1/4 de tour, d'étirer, etc... On peut la lancer fort sur la table.


Huiler et fariner un saladier et y déposer la pâte. Recouvrir d'un torchon humide et laisser doubler de volume toute la nuit (12-15 h, voire plus, à 15°C, 6-8 h à 20-25°C, et selon la force du levain).


3e jour

Enlever la pâte du plat sans la déchirer et la déposer sur le plan de travail très légèrement fariné.

L'aplatir délicatement
et sans excès avec la paume de la main pour chasser en partie l'air, en rond si on veut façonner une boule, et en rectangle si on veut un pain allongé, toujours sans la déchirer.

Prélever un morceau de pâte pour reconstituer un levain pour la prochaine fois : le volume habituel, à savoir dans 1/2 pot de confiture. Fermer non hermétiquement le pot et laisser en attente dans un coin de la cuisine, maximum 3 jours avant de rafraîchir (renouvellement en remplaçant la moitié du levain par autant de farine et d'eau en retrouvant la bonne consistance). Il pourra alors soit attendre 3 jours encore, soit être utilisé pour refaire du pain au levain. Une croûte se forme ? C'est normal et paraît-il très bon pour le levain, ne la jetez pas ! Si vous vous absentez, le levain peut se conserver au maximum 8 jours au frigo mais en ressort tout engourdi et demande plusieurs rafraîchis avant de retrouver la forme.

Si on veut une boule, replier les bord vers le centre de façon à former cette boule.
Si on veut un pain allongé, enrouler simplement la pâte.
Quelque soit la méthode, il s'agit d'emprisonner un maximum d'air dans la pâte.

Laisser gonfler jusqu'au ¾ du double de volume initial (3-4 h à 20°C) dans un panier fariné ou à défaut directement sur le plat qui servira à la cuisson (mais la pâte risque de trop s'étaler, surtout si elle est un peu trop humide). Couvrir avec un torchon humide.


Préchauffez votre four à 240°C.
Il doit être très humide à la cuisson (pour une bonne croûte) : Pour cela, verser un bon bol d'eau dans le lèchefrite par exemple, ou dans une plaque qu'on pose sur la base-même du four, 5 min. avant d'enfourner, histoire d'obtenir une buée importante.

Retournez le panier sur une plaque bien farinée, ou mieux sur du papier sulfurisé. Faire des incisions avec une lame de rasoir, aussi profondes que possibles (au moins sur 1/3 de profondeur).

Laisser cuire ¾ h (20-25 mn à 240°C puis à 190°C). La cuisson est parfaite si, lorsqu'on tapote sur le dessous du pain, on obtient un son creux.
Faites-le refroidir sur une grille (la cuisinière par exemple) pour ne pas que la croûte inférieure se ramollisse...

Attendre un peu, même si c'est difficile (!), avant de couper un croûton et de le napper d'une noix de beurre.
On peut sans problème congeler le pain lorsqu'il a refroidi. Pour le décongeler, l'enfourner à four froid et porter à 125°C pendant une quinzaine de minutes. Attendre la fin de la décongélation à température ambiante.

temps de levées : (suivant la température, à titre indicatif)

préparation du levain ("jour 2") : de 4 à 12 h suivant la température
1ère levée (nuit) : idem
2e levée ("jour 3"): 1h30 à 6 h source de l'excellent site sur le pain


http://fairesonpain.free.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cercle-enchante.forumactif.fr
 
LE PAIN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Farine à pain : ou les trouver ?
» LA FIN DU MONDE : DU PAIN BÉNI POUR LES SECTES...
» Pain brioché au levain
» Fabrication du Pain (1737-1813)
» Il mange du pain tout seul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CERCLE ENCHANTE :: SALON DE DETENTE :: COIN CUISINE-
Sauter vers: